Conduite autonome

W1 Riders W1 Riders
La conduite autonome Waymo sur Chrysler Pacifica Hybrid, à un passage piéton

L’automatisation est déjà une réalité dans les véhicules d’aujourd’hui avec l’utilisation croissante des systèmes avancés d’aide à la conduite (ADAS) et des fonctions partiellement automatisées. Lévolution de ces systèmes est motivée par la nécessité daméliorer la sécurité et par les attentes des clients pour des fonctionnalités ADAS encore plus importantes.

Stellantis est déterminé à poursuivre le développement des technologies de conduite autonome qui ouvriront la voie vers la mobilité de demain, en s’appuyant sur ses capacités internes et ses partenariats décisifs avec des leaders du secteur technologique. 

En 2021, Stellantis a lancé les meilleures solutions de conduite automatisée de niveau 2, et continue de proposer de nouvelles fonctionnalités en évolution. Nous avons également testé le potentiel de la conduite autonome de niveau 3 avec près d’un million de kilomètres de roulage sur les routes publiques. Le Projet L3Pilot en Europe mené des tests de performance technique dans différents scénarios de conduite et des expérimentations avec des utilisateurs (démonstration de conduite automatisée lors d’un parcours de Paris à Hambourg).

Nous travaillons également sur des solutions de niveau 3 et de niveau 4 avec des partenaires high-tech tels que BMW et Waymo. Notre collaboration avec Waymo, initiée en 2016, comprend le développement d’un mini-van Chrysler Pacifica Hybrid de niveau 4, installant le premier service commercial au monde de taxi autonome « à héler » , implanté à Phoenix (Arizona, États-Unis). Waymo a également choisi Stellantis comme partenaire exclusif et privilégié pour le développement et le test de véhicules utilitaires légers dotés d’un système de conduite autonome de niveau 4.

Stellantis et le projet de conduite automatisée L3Pilot

Stellantis et le projet de conduite automatisée L3Pilot

En Octobre 2021, Stellantis a présenté les résultats de sa contribution au projet L3Pilot, projet de recherche et d’innovation phare en Europe, impliquant un écosystème de 34 partenaires, des fournisseurs, instituts de recherche, autorités routières et équipementiers et constructeurs automobiles. 

Durant quatre ans, ce projet s’est attaché à tester la viabilité des fonctions de conduite autonome de niveau 3 SAE sur des routes publiques, et les données issues de ces tests ont été utilisées pour évaluer les aspects techniques, ainsi que l’acceptabilité de ces systèmes par les conducteurs, les comportements de conduite et les impacts sur le trafic et la sécurité. Les fonctionnalités des systèmes automatisés ont été testées dans différentes conditions de roulage et dans plusieurs pays européens, y compris lors du passage de frontière. Les projets à grande échelle de ce type, impliquant de très nombreux partenaires, sont extrêmement importants pour garantir la fiabilité et la sureté de fonctionnement des technologies autonomes avant leur mise sur le marché.

Le projet a impliqué un total de 70 véhicules équipés de fonctions de conduite autonome dans 14 sites pilotes et 7 pays, ainsi que 750 professionnels de la conduite, experts en systèmes autonomes de niveau 3 SAE. Ces véhicules et leurs conducteurs ont parcouru un total de 400 000 km sur autoroute (la moitié en mode automatisé et l’autre moitié en tant que base de référence) ainsi que 24 000 km en ville (22 200 km en mode automatisé et 1 800 km en tant que base de référence).

Stellantis a joué un rôle de leader lors de la phase de roulage du Projet L3Pilot, couvrant un large éventail de situations de conduite, notamment le stationnement, le changement de voies sur autoroute, le franchissement d’intersection en ville ou encore la conduite en embouteillage. 

Cette phase a ainsi permis de tester les fonctions de conduite autonome suivantes : 

  • conduite à grande vitesse et changement de voies automatisé (Motorway Chauffeur) 

  • conduite à faible vitesse en embouteillage (Traffic Jam Chauffeur) 

  • stationnement en créneau ou en bataille (Remote Parking) 

  • mémoire du trajet pour les manœuvres répétitives dans les zones de stationnement (Home Zone)

S’appuyant sur les résultats du Projet L3Pilot, Stellantis poursuivra sa contribution aux efforts communs à grande échelle avec le prochain projet cofinancé par l’Union européenne, Hi-Drive. Au cours des quatre prochaines années (2021-2025), ce projet permettra de répondre à un certain nombre de défis clés liés au déploiement des niveaux plus élevés de conduite autonome.

 

Six level

LES SIX NIVEAUX DE CONDUITE AUTONOME

Pas d’automatisation

Aucune fonction autonome. Le conducteur effectue toutes les tâches de conduite.

Assistance au conducteur

Le conducteur contrôle le véhicule mais celui-ci peut être équipé de systèmes d’aides à la conduite.

Automatisation partielle

Le véhicule possède des fonctions automatisées, liées à l’accélération ou à la direction, mais le conducteur doit rester concentré sur la conduite et surveiller en permanence son environnement.

Automatisation sous conditions

Le conducteur doit rester présent mais n’est pas obligé de surveiller l’environnement. Il doit être prêt à reprendre le contrôle du véhicule à tout moment lorsque le système le lui indique.

Conduite hautement automatisée

Le véhicule est capable d’effectuer toutes les fonctions de conduite dans certaines conditions spécifiques. Le conducteur peut toutefois contrôler le véhicule.

Véhicule entièrement autonome

Le véhicule est capable d’effectuer toutes les fonctions de conduite dans toutes les conditions. Le conducteur peut toutefois contrôler le véhicule.